“SAVEURS” 160 recettes indiennes écrit par Patrick Mandala

 

L’Asie est riche de traditions culinaires, mais la diététique de la cuisine indienne familiale est pourtant fort mal connue chez nous. Nul doute que ce livre original, riche de 160 recettes, va contribuer à mieux nous familiariser avec cet univers gustatif, tout à la fois exotique, authentique et diététique - la plupart des recettes étant végétariennes.

Déjà auteur d’une trentaine d’ouvrages traitant des multiples aspects de la culture indienne et tibétaine, l’orientaliste Patrick Mandala a bénéficié pour celui-ci de la précieuse expérience de son épouse Catherine (Ushâ), d’origine indienne. Le résultat vous enchantera. Ce livre est une invitation au voyage et à la découverte de saveurs nouvelles. Cette cuisine est un art authentique, car l’harmonie des saveurs est partout présente et sublime. Recette après recette, vous irez de surprise en surprise, tant pour le goût que pour l’odorat ou la vue, car cette cuisine met tous les sens en éveil. Oui, on peut véritablement parler de ” sensualité ” et vos convives seront comblés. De plus, chaque recette est accompagnée d’une originale sélection de thés, de boissons et de lectures. Cette cuisine familiale est particulièrement équilibrée sur le plan nutritionnel, respectant les fondements de la médecine âyurvédique. Non seulement vous l’apprécierez, mais de plus, votre organisme sera vivifié et comblé par des plantes et des aromates source de bien-être, d’énergie et de vitalité. Que demander de plus ? Un livre à savourer sans modération…

Published in:Uncategorized |on juin 6th, 2017 |Réagir »

Ulysse Moore écrit par Pierdominico Baccalario

imagescaaoo9wx.jpg

ULYSSE MOORE -

La famille Covenant vient d’acquérir la Villa Argo, impressionnante bâtisse en haut d’une falaise dominant Kilmore Cove, en Cornouailles, Angleterre. La maison, aux allures de château, est dans l’état où l’a laissé l’ancien propriétaire, l’énigmatique Ulysse Moore qui l’a habitée quarante années durant. A leur arrivée, Jason et Julia, les jumeaux Covenant âgés de 11 ans, sont confiés à Nestor, le jardinier des lieux, tandis que les parents retournent à Londres pour finir le déménagement. En compagnie de Rick, un garçon du village avec qui ils ont sympathisé, le trio part à la découverte de l’étrange domaine qui renferme bien des mystères : Jason, qui, dès le premier jour, a entendu des pas à l’étage, exprime ses soupçons. Il est persuadé que des fantômes hantent les inombrables pièces de la demeure. Lors d’une petite escapade autour de la propriété, ils découvrent un parchemin caché dans une boîte sur lequel sont notées d’étranges inscriptions… L’aventure peut commencer !Une saga de 8 livres qui présente des personnages captivants et qui allie suspense et ambiance fantastique où les trois enfants sont confrontés à des énigmes et des épreuves. Chaque livre est divisé en chapitres de 3 à 5 pages et sont réhaussés d’illustrations en noir et blanc, des esquisses crayonnées qui rappellent l’esprit du texte.Pour tous les aventuriers qui ont soif de mystères à et d’histoires fantastiques, partir de 10 ans.
Published in:Uncategorized |on août 25th, 2011 |Réagir »

Satan 666 et Blazer Drive écrit par Seishi Kishimoto

satan 666,de chez kurokawa,fait par seichi kishimoto avec 19 tomes finis et racontant l’histoire de jio,un garçon posséder par satan,avec ruby cressent,une chasseuse de trésor qui cherche l’o-part légendaire.

Suite au développement de nouvelles énergies, les Mystickers ont été créés. Ces autocollants activent des énergies comme le feu, la glace ou encore la lumière, aidant les hommes au quotidien. C’est du moins ce que croyait Daichi.

Poursuivi par la culpabilité d’être responsable de la mort de ses parents et par le sentiment que son frère le hait depuis ce tragique accident, Daichi fait aujourd’hui partie d’une équipe qui essaie de récupérer le plus de Mystickers possibles. Cependant, sa vie va changer quand il va être pris pour cible par Namba, un Blazer, un homme qui s’approprie les pouvoirs des Mystickers. Notre héros va alors être embarqué dans un monde où les Blazers s’affrontent grâce aux pouvoirs de leurs Mystickers, pouvoirs bien différents que ceux que connaît déjà Daichi.

Published in:Uncategorized |on août 25th, 2011 |Réagir »

Artemis Fowl par Eoin Colfer

Nom : Fowl
Prénom : Artemis
Âge : 12 ans au début de ses aventures
Signes particuliers : une intelligence redoutable et redoutée, une obstination à toute épreuve et une passion pour les répliques cinglantes
Profession : spécialiste en entreprises délictueuses et collégien (à ses heures perdues)Recherché pour : enlèvement de fée et demande de rançon, trafic d’armes avec le gang des gobelins, etc.
Père : Artemis Fowl Senior, a mis à mal la fortune de la famille avant de disparaître dans des circonstances mystérieuses
Mère : Angeline Fowl, d’une santé mentale fragile depuis la disparition de son mari, ce qui permet à leur fils de se lancer dans des activités délictueuses en toute libertéDevise : connais ton ennemi
Domicile : manoir familial près de Dublin, Irlande, l’endroit le plus magique de la terre, le centre de l’univers, le pays des lutins et des fées par excellence
Une série de romans qui mettent en scène Artemis Fowl, un génie de douze ans, qui vit en Irlande et appartient a une dynastie de voleurs célèbres. Aide par son fidèle serviteur Butler, un colosse, aide aussi par son intelligence hors du commun et sa technologie sophistiquée, Artemis, au gré de ses aventures, va affronter ou s’allier au Peuple des fées. Celles-ci se sont refugiées sous terre depuis des centaines d’annees et ne font que de rares incursions a l’air libre, equipées comme des cosmonautes…

Published in:Uncategorized |on août 25th, 2011 |Réagir »

Le monde de Sophie: roman sur l’histoire de la philosophie écrit par Jostein Gaarder

En compagnie de Sophie, âgée de 14 ans, le lecteur est initié par le détour de la fiction romanesque aux grands moments de la pensée occidentale : Socrate, Platon, Aristote, le Moyen Age, la Renaissance, Spinoza, Hegel, Marx, Freud, le post-modernisme…

Published in:Uncategorized |on juillet 23rd, 2011 |Réagir »

Communiquer avec authenticité et rester vrai écrit Sylviane Cannio

Comment être plus sûr de soi et se défaire de ses masques ? Comment se libérer des jeux de pouvoir et des mesquineries ? Comment mieux se connaître et être plus authentique au quotidien ? Pour faciliter les relations interpersonnelles en entreprise, Sylviane Cannio propose un panel d’outils fréquemment utilisés en coaching. PNL, analyse transactionnelle, systémique, communication non violente vous permettront d’identifier les croyances, les scénarios de vie et les valeurs qui fondent votre identité et celle des autres. Plus sûr de vous et plus centré, vous aurez le mot et l’attitude justes pour créer des liens de communication durables et sincères. Au fil des pages, vous découvrirez également comment vous protéger des parasites, cannibales d’énergie et manipulateurs en tous genres. Les points forts de cet ouvrage : Une approche psychologique efficace et authentique de la gestion des hommes. Une structure pédagogique avec une boîte à outils truffée d’exemples concrets. Une méthode d’auto-coaching avec des check-lists et des exercices pour progresser dans le développement de soi.

Published in:Uncategorized |on juillet 23rd, 2011 |Réagir »

Eloge de la singularité: Essai sur la modernité tardive écrit par Chantal Delsol

La modernité tardive, qui révoque en doute la plupart des vérités et croyances héritées du passé, s’attache à sauver une seule certitude : celle de la dignité de l’homme singulier, fondement des droits de l’homme. Pourtant, elle poursuit la dépersonnalisation qui se trouvait déjà à l’œuvre dans les idéologies précédentes. Cette contradiction est l’objet même de ce livre: pourrons-nous garantir longtemps la dignité personnelle sans protéger du même élan le sujet personne qui en constitue le support et la raison d’être? Le sujet personne est une entité singulière et insondable, pendant que nous le réduisons à ses collectifs identitaires. Il est responsable de son propre destin, pendant que notre indifférence éducative le prive de l’apprentissage à l’autonomie. Il se grandit par l’indépendance d’esprit, pendant que la société contemporaine le livre à l’opinion dominante. Il est engagé dans l’éthique par ses actes, pendant que la société spectaculaire promeut une éthique de l’intention, verbale et dérisoire. Il est habité à la fois par le bien et par le mal, pendant que nous continuons d’entretenir les tentations manichéennes. Il n’est ni réductible à sa biologie ce qu’indique l’idéologie de la santé, ni nourri par la seule matière - ce qu’indique la religion de l’économie. Il est doté d’un esprit singulier, exposé à la recherche spirituelle et à la quête d’éternité, alors qu’un nouveau panthéisme travaille à le dissoudre. Il ne suffit pas de clamer les droits de l’homme de façon incantatoire; faut-il encore savoir qui est cet homme à respecter.

Published in:Uncategorized |on juillet 23rd, 2011 |Réagir »

Choisir la liberté écrit par Fernando Savater

F. Savater dessine une anthropologie de la liberté humaine. Il répertorie un ensemble de choix libres et argumentés pour mieux affronter le destin de l’homme d’aujourd’hui : la vérité et le plaisir, la politique et l’éducation civique, l’humanité et l’acceptation de la contingence de l’homme.

Published in:Uncategorized |on juillet 23rd, 2011 |Réagir »

Histoire du célibat et des célibataires écrit par Jean-Claude Bologne

” Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ” : le mariage, dans le conte traditionnel, marque la fin de l’histoire. Que de clichés véhiculés dans cette simple formule ! Le bonheur est lié au mariage, et le célibat pourrait se résumer à cette quête ; comme le bonheur, l’état matrimonial se mesure au nombre d’enfants, surtout chez les princesses. Ce que dit explicitement, et non sans une touchante naïveté, la formule consacrée des contes, la littérature le manifeste depuis l’origine : le roman d’amour, les intrigues théâtrales, la poésie, les opéras mettent en scène des célibataires beaucoup plus souvent que des gens mariés. Et pourtant, le célibat n’a guère inspiré les historiens… À l’inverse, le mariage, qui ne constitue pas un thème très fécond en littérature (à moins, bien sûr, d’être malheureux ou adultère), a été largement scruté par eux. Le célibat peut devenir, et l’est de plus en plus souvent aujourd’hui, un état permanent que l’on ne songe pas à quitter. Si le lieu commun du célibataire en attente d’accomplissement a eu sa justification jadis, il ne correspond plus à la réalité de notre temps. Il n’est plus une salle d’attente, mais un mode de vie assumé, repris à l’occasion par les gens mariés et retrouvé tout naturellement par les divorcés. C’est un marché, aussi, qui s’est développé de façon spectaculaire ces dernières années : qu’il suffise d’évoquer la réduction des portions dans les magasins d’alimentation, les sièges isolés dans les trains, les clubs de voyages jouant la carte de la solitude, la vogue du dating, les séries et les émissions télévisées. Le premier salon du célibataire, qui se réclame de la ” céliberté “, a ouvert ses portes en novembre 2002. Oui, le célibat est de plus en plus à la mode. C’est un des buts de cet ouvrage de redéfinir le célibat, selon la réalité historique et non selon des critères préconçus et immuables.

Published in:Uncategorized |on juillet 23rd, 2011 |Réagir »

Pour la désobéissance civique écrit par José Bové et Gilles Luneau

Quand un gouvernement encourage les intérêts privés aux dépens de tous et de la Terre, quand la loi privilégie l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général, quand la justice participe à la construction d’un ordre sécuritaire, que peuvent faire les citoyens pour que le droit redevienne l’outil de préservation du bien commun ? Il ne leur reste qu’à désobéir, quel qu’en soit le prix, pour défendre la démocratie.Organiser pacifiquement la résistance à l’injustice. La désobéissance civique, c’est le fait d’assumer individuellement un acte illégal qui s’inscrit dans une aspiration collective : de Gandhi aux arracheurs d’OGM en passant par les femmes avortées et les déserteurs, elle est un acte politique qui oppose la légitimité à la légalité. La désobéissance civique, au-delà du courage de dire non, c’est déjà dire oui à l’approfondissement de la liberté.

Published in:Uncategorized |on juillet 23rd, 2011 |Réagir »

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 18 articles | blog Gratuit | Abus?